Rechercher dans :

 

um-templeton-ul

um-presentation


Projet Templeton

À l'heure où le dialogue entre les sciences de la nature et les religions connaît un renouveau important, le Centre d'étude des religions (CÉRUM) est heureux d'annoncer que l'Université de Montréal s'est vue décerner la bourse Templeton Research Lectures pour les années 2002-2006, se joignant ainsi aux universités Bar Ilan (Israël), Columbia, Santa Barbara, Stanford et UCLA. L'Université de Montréal est la première institution canadienne, en plus d'être la première francophone, à recevoir cette bourse.

projet Templeton

Dans l'ordre habituel : William Grassie de la Fondation Templeton, Hubert Doucet, directeur du projet Templeton, bioéthicien et théologien, et Solange Lefebvre, directrice du CÉRUM.

L'univers, la vie, la personne : continuité ou discontinuité
Un dialogue entre science et religion

Notamment à cause de la forte spécialisation des domaines académiques, les sphères du savoir se sont séparées, rendant nécessaire mais difficile le « dialogue » entre science et religion. Au Canada, peu de lieux existent favorisant un dialogue et un travail continu entre les sciences religieuses, la théologie et les sciences de la nature. Les cursus scolaires séparent d'ailleurs très tôt les orientations scientifiques de celles en sciences sociales et humaines. De plus, au Québec en particulier, dans les années 1960, la sécularisation rapide d'une société religieuse à forte majorité catholique, paraît avoir provoqué une rupture peut-être plus brutale qu'ailleurs, entre la théologie ou les sciences religieuses d'une part, et les sciences de la nature d'autre part. Notre projet s'inscrit dans ce contexte, il veut susciter l'intérêt pour ce dialogue, l'animer et en diffuser les résultats.

L'Université de Montréal possède des unités d'enseignement et de recherche très compétentes dans plusieurs domaines des sciences de la nature et des sciences humaines et sociales. Plusieurs professeurs et chercheurs membres du CÉRUM appartenant à ces unités sont déjà activement engagés dans le dialogue entre sciences et religions.

Avec le support de la Fondation Templeton, notre projet vise à développer un dialogue à l'intérieur de trois champs principaux : la cosmogenèse, ou l'évolution de l'univers, la phylogenèse, ou l'évolution de la vie, et la psychogenèse, ou l'évolution de la personne.

Les trois champs de recherche

Le CÉRUM élabore des questions particulières sur cet horizon de compréhension. En premier lieu, le dialogue au plan de la cosmogenèse se fera sous l'éclairage de la notion de matière : d'une part par le biais des questions de l'origine et de l'évolution des corps telles quelles sont conçues par la science (de façon empirique et formelle ou logicomathématique) et, d'autre part, par les religions, dans la mythologie et l'expérience religieuse et mystique. En second lieu, le dialogue au plan de la biogenèse se fera sous l'éclairage de la notion de biosphère, de vie ou encore de Terre : comment, d'une part, la biologie conçoit-elle l'apparition et l'évolution du vivant, et, d'autre part, comment ces dernières sont-elles appréhendées dans le cadre religieux (à travers des notions comme le microcosme et le macrocosme, le ciel et la terre, ou encore celles relatives aux trois règnes minéral, végétal et animal). En troisième lieu, le dialogue au plan de l'ontogenèse s'effectuera à la lumière de la notion de soi, de conscience ou d'esprit. Encore ici, il s'agira de comprendre, d'une part, comment les sciences neurologiques, cognitives et psychologiques perçoivent empiriquement et expliquent rationnellement ce qu'est l'activité consciente, et, plus précisément, l'expérience de la transcendance et, d'autre part, comment la théologie et la philosophie tentent d'éclairer la signification de l'expérience religieuse en général et de l'expérience mystique en particulier.

Production et diffusion

La recherche poursuivie s'inscrira dans le cadre d'un séminaire interdisciplinaire du CÉRUM tenu mensuellement (soit six séminaires par année). Dans ce cadre, professeurs, chercheurs, étudiants de premier cycle et étudiants gradués seront encouragés à établir et étoffer le dialogue entre sciences et religions. Alterneront des chercheurs se situant face aux trois champs de travail mentionnés. Le CÉRUM invitera aussi des experts nationaux et internationaux pour la tenue de conférences publiques, et dans le cadre de cours de premier cycle. Enfin, chaque année culminera par un colloque, entraînant la publication d'un livre collectif ou d'un numéro thématique de revue scientifique. Le colloque de 2003 abordera la notion du soi, vue par les approches neuroscientifique, théologique, psychologique, religieuses et autres.

 

The Universe, Life, the Person : Continuity or Discontinuity?
A dialog between Science and Religion

The Université de Montréal has very strong teaching and research departments in several areas of the natural and social sciences, and the humanities. A number of professors and researchers from these departments are already actively engaged in the science-religion dialogue as members of the Centre d’études des religions (CERUM). Created two years ago, CERUM now groups some seventy professors from various disciplines. The relations between religion and the sciences constitute one of the Centre’s primary fields of research. The three year project will develop a dialogue pertaining to three principal but related fields of interest : cosmogenesis or the evolution of the universe; phylogenesis or the evolution of life; and psychogenesis or the evolution of the person.

The three fields of research

In the first place, the dialogue about cosmogenesis will proceed in the light of notions about matter: on the one hand, raising questions about the origin and evolution of bodies as seen empirically by the sciences—that is to say, experimentally and formally or logico-mathematically—on the other hand, as seen by religions through mythology and religious and mystical experience.

In the second place, the dialogue concerning biogenesis will focus upon the biosphere, life or, yet again, - Earth: How does biology, on the one hand, see the emergence and evolution of living beings and how, on the other hand, is this same reality perceived in the religious setting through notions about the microcosm and macrocosm or through those connected with the mineral, vegetable, and animal kingdoms?

In the third place, the dialogue in the realm of psychogenesis will be conducted in the light of notions about the Self, consciousness or spirit. Here again, it will be a matter of understanding, on the one hand, how the neurological, cognitive, and psychological sciences perceive empirically and explain rationally what conscious activity is— more precisely, the experience of transcendence or the absolute unity of reality—and, on the other hand, how theology and philosophy attempt to shed light on the meaning of religious experience in general and on mystical experience in particular.

Production and dissemination

The research undertaken will be pursued in six bi-monthly interdisciplinary seminars per year at CERUM. The experts in the three research fields will alternate in leading the seminars. CERUM will also take charge of inviting experts to suitable undergraduate courses and of holding public conferences on subjects related to the research project but presented in a more accessible form. Each year of the project will be closed with a colloquium. As for publications, at least four of the presentations prepared and discussed in the seminars will be published in scientific or widely circulated and reputable popular reviews. The annual colloquium is expected to provide material for a collective book or a special issues of a thematic scientific review.



Université de Montréal © Centre d'étude des religions